Tous les articles par Pierre-Yves Bernard

Journée d’étude « Le décrochage scolaire à l’échelle des territoires : acteurs, contextes et politiques publiques.

A mi-parcours du programme TEDS, la journée d’étude « Le décrochage scolaire à l’échelle des territoires : acteurs, contextes et politiques publiques » a permis de faire le point sur les résultats intermédiaires des différentes équipes. Elle s’est tenue à l’université de Nantes, campus Tertre, et a attiré un public nombreux composé de professionnels de l’éducation, de chercheurs et d’étudiants.

La journée d’étude a été ouverte par une conférence de Jean-Yves Rochex sur les inégalités sociales de parcours scolaire. Puis une première demi-journée a été consacrée à quatre présentations (cliquez sur les titres pour accéder aux présentations) :

Quatre autre communications ont été présentées l’après-midi :

La journée a été clôturée par une table ronde animée par Pierre-Yves Bernard et rassemblant France De Langenhagen, responsable du pôle « Décrochage » à la Direction générale de l’enseignement scolaire du Ministère de l’Education nationale, Yann Duval, principal adjoint du collège Albert Vinçon à Saint Nazaire, Michaël Nicosia, professeur au collège Albert Vinçon, Ludovic Durand, professeur au lycée Arago à Nantes et Pierrick Jubé, délégué général de l’association Escalade-entreprises, autour de la question des « conditions d’une action publique efficace contre le décrochage scolaire ».

Les premières données de l’enquête MODS

D’avril à octobre 2015, une enquête téléphonique a permis de joindre près de 3000 jeunes repérés comme « décrocheurs » par le SIEI (système interministériel d’échanges d’informations) dans cinq académies . Cette enquête MODS (MOtifs de Décrochages Scolaires) fournit des données inédites sur l’expérience scolaire des jeunes en situation de décrochage scolaire, sur les motifs qu’ils donnent à leur rupture et sur leur situation à la sortie du système éducatif. Les premiers résultats sont disponibles, par académie :

Aix-Marseille

Amiens

Bordeaux

Créteil

Nantes

Les motifs de décrochage scolaire dans l’académie de Créteil

Dans le cadre du programme TEDS, un premier rapport a été remis à la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) en juin 2015 sur les premiers résultats de l’enquête quantitative réalisée dans l’académie de Créteil sur les motifs de décrochage scolaire. Vous trouverez ce rapport ici :

Bernard et Michaut Rapport DEPP 2015

Enquête sur les motifs de décrochage scolaire

Dans le cadre du programme TEDS, une vaste enquête quantitative est actuellement réalisée sur les motifs de décrochage scolaire donnés par les jeunes concernés. Elle repose sur les fichiers SIEI (système interministériel d’échange d’information) de cinq académies : Aix-Marseille, Amiens, Bordeaux, Créteil et Nantes. Ces données ont été mises à disposition grâce au soutien de la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) du ministère de l’éducation nationale. Ces fichiers recensent les jeunes en situation de décrochage scolaire. L’enquête en cours porte sur le recensement effectué en mars 2015.

Démarrée le 8 avril dernier, elle se poursuivra jusqu’à la fin du mois d’octobre 2015. Outre le financement de l’Agence nationale de la recherche, cette enquête bénéficie également du soutien de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère de l’éducation nationale, qui a financé la partie concernant l’académie de Créteil.  Pour interroger les jeunes, sept enquêtrices et enquêteurs sont mobilisés sur une plateforme mise à disposition par le rectorat de l’académie de Nantes. L’enquête est réalisée sous la responsabilité scientifique de Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut, et sa mise en oeuvre logistique a été assurée par James Masy, tous trois chercheurs au CREN.

Séminaire de lancement de TEDS : 3 et 4 février 2015

Les 3 et 4 février 2015 s’est tenu le séminaire de lancement du programme TEDS (Territoires et décrochages scolaires) à la Maison des sciences de l’homme-Ange Guépin, à Nantes. Ce séminaire a réuni la quasi-totalité des chercheurs participant à ce programme : Pierre-Yves Bernard, responsable scientifique de TEDS, Lucy Bell, François Burban, Yves Dutercq, Pascal Guibert, Sandrine Lebreton et Christophe Michaut  du CREN (Centre de recherche en éducation de Nantes), Thierry Berthet, Véronique Simon et Joël Zaffran du CED (Centre Emile Durkheim), Gérard Boudesseul, Patrice Caro et Céline Vivent d’ESO Caen (Espace et Sociétés Caen), Vanessa Di Paola et Stéphanie Moullet du LEST (Laboratoire d’économie et de sociologie du travail). Deux chercheurs étrangers associés à ce programme étaient également présents : Kristof De Witte, de Leuven Economics of Education Research à l’université de Leuven et Véronique Dupéré, du Groupe de Recherche sur les Environnements scolaires de l’université de Montréal. Etaient également présents pendant la première journée du séminaire des représentants du rectorat de l’académie de Nantes et de la Région des Pays de la Loire, ainsi que des étudiants de l’université de Nantes.
Ce premier séminaire a été l’occasion de rappeler les grandes orientations du programme.
Les diapos de présentation du programme ici :

Présentation TEDS séminaire 3-4 février 2015

Le séminaire a permis de discuter plusieurs communications. Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut ont présenté la recherche MODS (Motifs de décrochage scolaire) réalisée dans l’académie de Nantes en 2013, et qui a constitué le point de départ du projet TEDS.

Présentation CREN Bernard et Michaut

Gérard Boudesseul et l’équipe d’ESO-Caen ont proposé une communication sur la « méthodologie d’analyse multivariée et de cartographie » utilisée dans leurs travaux, et permettant de  comprendre « comment associer le décrochage, ses conditions extra-scolaires d’apparition et les territoires ».

Presentation ESO Boudesseul et al

Thierry Berthet a consacré sa communication à « l’action publique éducative à l’aune de l’approche par les capabilités », offrant ainsi la possibilité d’un « regard normatif sur le décrochage scolaire ».

Présentation CED Berthet

Kristof De Witte a exposé les leçons qu’on pouvait tirer des politiques de prévention du décrochage scolaire aux Pays-Bas, à partir d’une analyse économique.

Présentation De Witte

Véronique Dupéré a présenté une recherche sur « les circonstances de vie précipitant le décrochage scolaire en ville et en région », afin d’en tirer  « quelques propositions théoriques et méthodologiques ».

Présentation Dupéré

Le séminaire a par ailleurs été consacré à la discussion et la finalisation du questionnaire sur les motifs de décrochage scolaire destiné à être administré à partir du mois d’avril. Enfin, une première réunion du comité de pilotage du programme s’est tenue à l’issue du séminaire, afin de fixer les différentes échéances de la recherche et de coordonner les actions des laboratoires impliqués.